sd main logo
Menu

En route vers la transition, le Blog

19 Apr 2019

En route vers la transition, par quoi commencer ? 

Au vu de l'effondrement inexorable de notre civilisation, certains préparent leur résilience ; mais par quoi commencer tant la tâche est immense ?


Le chemin peut paraître ardu, sombre et anxiogène, surtout lorsqu'on découvre l'étendue du désastre à venir. On se retrouve devant une montagne de connaissances et compétences à acquérir qui nous dépasse et décourage souvent. 


Cependant on découvre peu à peu que chaque petit pas nous rend plus autonome, chaque victoire sur notre autonomie nous fait faire des économies, chaque économie nous permet d'investir dans plus d'autonomie... C'est donc un cercle vertueux qui se crée, où à chaque pas nous reprenons confiance en l'avenir et nos capacités de résilience et d'adaptation.


Mon premier conseil est simple et vous semblera peut-être anecdotique mais il est cependant à la racine d'une transition réussie, posez vous cette question :


Que ferais je de ma vie, de mes journées, si j'avais le choix ? Qu'est ce qui me meut ? Qui m'émeut ? Qui me fait me lever le matin avec le sourire et me donne l'impression que je suis à ma place, épanoui ?


Je ne parle pas de travail, d'activité pouvant être rémunératrice, non, je parle de ce que vous considérez comme un de ces petits ou grands bonheurs de votre quotidien, de ces moments où vous vous sentez vivants... 



Pour vous aider, voici un outil pour aborder la première étape d'une transition réussie :


Prenez un carnet, choisissez le bien car il vous accompagnera au quotidien, donc qu'il soit beau à vos yeux et facile à garder sur vous. Pour les geeks ultimes, utilisez la fonction bloc-notes de votre smartphone, en prenant soin de sauvegarder régulièrement et pourquoi pas vous mettre une alarme quotidienne car vous allez tous les soirs - et ce pendant 21 jours afin d'en installer l'habitude - faire la chose suivante :


Notez tous vos petits et grands bonheurs de la journée, au moins trois chaque soir. 


Ce faisant, vous allez vous "muscler le bonheur". En effet, en tant qu'homo-sapiens nous sommes conditionnés à ne nous rappeler que du danger, du négatif, et ce pour une question de survie ; cette habitude est ancrée fermement dans nos synapses, comme une autoroute qui nous mène toujours au même endroit. En activant chaque soir l'habitude de vous remémorer les belles choses que vous avez vécues dans la journée, vous créez de nouvelles routes dans votre cerveau et vous l'habituez à voir la beauté, la joie et à s'en rappeler. C'est de la neuroscience...


Ce petit carnet va aussi vous servir à répondre à la question posée précédemment, car à la relecture de tous ces petits bonheurs, vous verrez se démarquer vos besoins fondamentaux, ce qui vous anime dans cette vie. 



Et c'est armés de cette liste que vous pourrez vous engager dans le chemin de la transition, un chemin qui sera vraiment le vôtre...


Lucie 

Name:
Comment:
Photographer